Warvel Chronique #3 : Civil War

Warvel Chronique #3 : Civil War

Nous y voilà. Avec mes deux premières chroniques je vous apprenais que dans les années 2000, Marvel était sur le déclin et décida de se réinventer en laissant Bendis tout détruire, aujourd’hui nous allons nous attaquer au point culminant de ce projet : Civil War. Je suis sûr que ce nom vous parle, c’est le crossover le plus populaire de Marvel, le plus vendu, le classique des classiques (en témoignent une adaptation au cinéma et une “suite” : Civil War II). Civil War est un long récit en 8 issues avec énormément de tie-ins (récits annexes et complémentaires), certains d’entre-vous ont probablement déjà vu les 6 gros volumes en libraire…qui se vendent toujours aussi bien ! Cette fois-ci cependant, ce n’est pas Bendis qui est derrière le récit mais Mark Millar (Ultimates Avengers et X-Men, Superman : Red Son, Kick-Ass et Kingsman), et un auteur aussi prestigieux explique une partie du succès. Le récit est illustré par Steve McNiven, ses dessins sont très réalistes et ficelés d’une main de maître avec énormément d’acteurs, mais reste pourtant très accessible (on en reparle à la fin).

Contexte : Après La dissolution des Avengers, l’Évasion du Raft, House of M, mais aussi la Guerre Secrète de Fury (une équipe clandestine envahit la Latvérie et la vengeance de Von Bardas causera bien des dégâts à New York) commence de plus en plus à provoquer un ras-le-bol général de la communauté super-héroïque, ils causent trop de dégâts et ne sont pas assez doués…d’un tout autre côté, les New Warriors sont une équipes de héros jeunes, et sont les stars de leur propre télé-réalité. 

L’histoire débute donc en plein tournage d’un épisode de cette télé-réalité, on retrouve Speedball (le Leader), Namorita, Microbe et Night Thrasher qui viennent de repérer des vilains dans une planque à Stamford. Ils décident donc de les appréhender afin de faire l’audimat… Sauf que parmi ces vilains se trouve Nitro, un criminel aux pouvoirs redoutables : Nitro peut se faire exploser (et on parle pas de petits booms) tout en survivant à la détonation. Poursuivit jusqu’à une école par Namorita, il lui souhaite la bienvenu dans la cour des grands… et explose.

Les New Warriors et 600 habitants, dont tous les enfants présent dans l’école, trouvent la mort… Speedball survit et est accusé pour toutes ces morts, et c’est la goutte d’eau qui fit déborder le vase. L’opinion publique se retourne contre les héros et une loi est votée : la loi de recensement. Toute personne dotée de supers-pouvoirs doit s’enregistrer conformément à la loi, sera formée et contrôlée, soit une sorte de super-police où masques et identités secrètes n’ont plus lieu d’être.

Iron Man, bouleversé par les paroles de Miriam Sharpe, une femme ayant perdu son fils dans l’assaut de Nitro, soutient cette loi à 100%, tandis que Captain America allait être attaqué par Maria Hill car il refuse cette loi.  Au même moment, New Avengers, 4 Fantastiques, Defenders et Young Avengers sont réunis et ne savent pas quoi faire. Deux camps se forment : Les pro-recensement avec Iron Man, qui sont du côté de la loi et les anti-recensement, ou les Secret Avengers, des hors-la-loi soutenant Captain America, et refusant de travailler pour le gouvernement ou de perdre leurs identités secrètes.

Les personnages principaux

Pour la loi de recensement

Anthony Stark / Iron Man

L’un des deux leaders des New Avengers qui opèrent depuis la Tour Avengers qu’il leur a fourni, doté de l'Armure Extremis, une armure fusionné et connectée à son corps, toujours persuadé d’avoir raison.

Henry Pym / YellowJacket

L’inventeur des particules Pym, ancien Ant-Man, Giant-Man, Goliath… À nouveau en couple avec la Guêpe, se racheter auprès des héros est très important pour lui, il est l’un des tout premiers à se ranger derrière Tony et la loi.

Reed Richards / Mr. Fantastic

L’homme le plus intelligent de la planète et leader élastique des 4 Fantastiques, lui aussi se range immédiatement du côté de la loi, et se sert de la science pour trouver des solutions aux conflits à venir, au détriment de sa propre famille.

Peter Parker / Spider-Man

Membre des New Avengers, il vit dans la Tour avec ceux-ci mais aussi Tante May et sa femme MJ. Peter est devenu très proche de Tony (en témoigne son armure Iron Spider rouge et or) et lui voue une confiance aveugle.

Maria Hill

Elle a prit en main le SHIELD suite à la disparition de Fury après sa Guerre Secrète, on peut la qualifier d’extrémiste, elle est prête à tout pour faire appliquer la loi de recensement et à imposer sa vision de la justice.

Les Thunderbolts

Alors que le camp de Captain America grossit sans cesse, Tony et Maria décident d’utiliser des criminels (contrôlés via un collier explosif) pour grossir leurs rangs et chasser les héros rebelles…

Ragnarok

Un androïde créé par Tony, Reed et Hank Pym à l’aide de cheveux de Thor, alors décédé.

Contre la loi de recensement

Steven Rogers / Captain America

La Sentinelle de la Liberté, évidemment il refuse de devenir un super-policier, les héros doivent posséder un libre arbitre et une identité secrète est importante pour nombre de ses collègues. Son ami le Faucon est son bras droit dans ce combat.

Luke Cage

Envoyé en prison à tort, des expériences font de lui un colosse indestructible, héros du quartier d’Harlem, il n’est évidemment pas pour cette loi et sera l’un des premiers appréhender par la police. Sauvé par Cap il est l’un de ses leaders.

Bill Foster / Goliath

Ami d’Hank Pym et héros géant, Bill est l’un des premiers à soutenir Cap, grand héros ayant assisté nombre de légende. Bill va faire basculer tout le conflit.

Tyrone Johnson / Cloak

Cloak (La Cape en VF) pouvant se téléporter avec sa cape, il sert de moyen de transports aux Secret Avengers.

Hercules

Le Fils de Zeus, un des plus grands héros de la Terre et l’un des plus célèbres Avengers, sa force légendaire est totalement au service de Rogers, il a fait changer le corps de toutes les batailles du conflit.

Susan Storm-Richards / L’Invisible

L’épouse de Reed, dégoûtée par les actions de son mari, elle et son frère (Johnny Storm / La Torche) quittent le maison. Elle laisse ses enfants à La Chose et ils rejoignent les Secret Avengers.

Frank Castle / Le Punisher

Justicier en croisade meurtrière, vu comme un fou par les autres héros, terrorise tous les vilains. Il voue une loyauté sans faille à son héros de toujours : Captain America, et le suivra peu importe la guerre.

Daniel Rand-Kai / Daredevil

Afin de blanchir le nom de Matt Murdock, c’est Iron Fist qui endosse le costume de Daredevil durant un temps, c’est encore le cas durant Civil War.

Teddy Altman / Dorrek VII / Hulkling

Fils de Captain Marvel (le premier), métamorphe et Young Avenger.

Sous de fausses identités civiles, le camp de Captain America redouble d’efforts pour livrer un maximum de super-vilains aux autorités, une manière de montrer qu’ils sont et resteront plus efficace avec leur liberté, une première grosse action a lieu lorsqu’ils libèrent les Young Avengers des griffes du SHIELD aux côtés du Faucon et de Cloak, on découvre alors le QG des rebelles, un bunker secret de Fury remplis de héros… 

De son côté, Tony convainc Spider-Man de dévoiler son identité à la télé et d’afficher son soutien pour la loi au monde, un geste très fort.

Un premier affrontement physique éclate entre les deux camps après un piège de Tony, quand Steve refuse la reddition, les héros se battent et Steve ne doit la vie qu’à l’intervention d’Hercules sinon Tony l’aurait tué… Thor apparaît ensuite alors qu’il est censé être mort, et tue Goliath sans pitié… Susan Storm permet alors au camp de Steve de fuir…

C’est ici qu’un double conflit idéologique commence, non seulement il y a la thématique de la loi de recensement, mais aussi celle de l’idéologie des héros, est-on prêt à risquer sa vie pour refuser une loi et devenir des criminels, ou bien est-on prêt à aller jusqu’au bout, y compris à tuer ses amis où à les emprisonner ? 

En effet, en découvrant que Tony et Reed ont cloné Thor en créant l’androïde Ragnarok qui a tué Bill, et qu’ils ont construit une immense prison dans la Zone Négative, nombre de héros vont changer de camp, Susan et Johnny Storm qui abandonnent les Fantastiques pour commencer.

Mais chez Steve aussi, Nighthawk et Stature préfère rejoindre Iron Man, craignant pour leurs vies et trouvant que tout ceci va trop loin…

Tony en manque cruel d’effectif va alors recruter des Thunderbolts, une équipe de vilain, le Bouffon Vert, Taskmaster, Venom (Gargan), Bullseye et plein d’autres… Quand Spider-Man décide de changer de camp, Tony envoie les vilains à ses trousses et Peter ne doit sa survie qu’à l’intervention du Punisher.

Au final, après fourberies et trahisons, la bataille finale éclate dans New York et la ville est ravagée, Team Iron Man, Team Cap, les héros ayant déjà signé la loi de recensement, les Thunderbolts, Namor et les armées Atlantes… Alors qu’il gagnait, Captain America sera stoppé par les New-Yorkais eux-même, et se rend compte à quel point il a bafoué ses principes, en voyant la ville en flammes, il fond en larmes et se rend.

Civil War est un récit qui va alors profondément bouleverser Marvel et son univers durant cinq longues années, puisque ce n’est qu’après Siege que les choses redeviendront normales et que les Avengers se réuniront, et même après ça les conséquences de ce conflit se font encore ressentir.

Ce récit, je me répète, mais il aura été un colossale succès, combiné aux deux comics dont nous avons parlé les précédentes fois, il a permit à Marvel de bien se relancer (couplé au film Iron Man qui arrivera 2 ans plus tard, produit en indépendant par Marvel Studios) et de se replacer à sa juste place aux côtés de DC Comics ! 

Ainsi se clôt, après trois chroniques, cette période de l’univers Marvel. On se retrouvera dans un mois pour parler des origines de certains héros ! À bientôt pour de nouvelles chroniques, Agent Warvel terminé !

Laisser un commentaire